Extirpés de la nuit animale, notre pire cauchemar est de redevenir une proie. Je me souviens de Jaws. Rien que le titre que je ne comprenais pas, mais dont je voyais la calligraphie dans les revues, en petits caractères en dessous de la traduction française plutôt libre, « Les dents de la mer », en disait long […]

Continuer la lecture